expo miniature
Parisianités

Profitez des jolies expositions parisiennes « en présentiel »

En attendant les nouvelles belles expositions de 2022, laissez-vous tenter par celles qui ont enchanté l’automne parisien.
Certaines vont bientôt se terminer et ce serait dommage de se priver de voyages enchanteurs : une promenade au milieu de cerisiers en fleurs, une plongée dans l’infiniment petit d’un monde miniature, une balade dans les rues de New York des années 50 ou encore une découverte spectaculaire de l’univers de la mode.
Entre deux courses de Noël et pendant ces vacances, elles sont faciles à glisser dans un agenda.
Alors dites oui à ces quatre expositions originales, en présentiel, et profitez !
Parce qu’aucun écran ne pourra jamais restituer les émotions ressenties devant une oeuvre…

peinture Damien Hirst
L’exposition Cerisiers en fleurs de Damien Hirst

Choix n°1 : « Small is beautiful »,
une exposition qui a tout d’une grande !

L’art miniature n’est pas mineur pour autant. La preuve avec cette exposition qui réunit à la Galerie Joseph 20 artistes aux styles très différents. Les enfants vont adorer voir leurs jouets et poupées dans des mises en scène réjouissantes. Les plus grands, s’extasier devant la minutie du travail effectué.

exposition Small is beautiful
Exposition Small is beautiful : shopping à Paris

Small is beautiful… et humoristique 
Avec « mini miam », du food art miniature imaginé par un duo de photographes : bronzage sur une île flottante, partie de tennis sur une pastèque, gonflage de raisins secs, c’est drôle et coloré.

série Mini Miam
Un super cross sur des sushis

Beaucoup plus grinçantes, les mises en scène d’un artiste allemand. Jugez plutôt : l’arrivée d’un toboggan sur une route, un hôtel accessible par une échelle, ou encore cette drôle de tombe.

art miniature
Unis pour l’éternité

Small is beautiful… et historique
Les fans d’architecture seront fascinés par la perfection des détails de la reconstitution de Nicolas Guerin ou la délicatesse des façades en papier d’immeubles haussmaniens, de Camille Ortoli.

art miniature
L’hyperréalisme d’une belle demeure seigneuriale

Small is beautiful… et poétique 
De petits personnages plongés dans un décor urbain racontent des scènes de vie quotidiennes « twistées » par un message ou un détail enchanteur.

exposition small is beautiful
Small is poétique avec ce papillon téléguidé

Autre émotion devant les réalisations du belge Vincent Bal et sa « shadowlogy ». Sur ses jeux d’ombres et de lumières naissent des histoires éphémères, drôles et poétiques.

tableau de Vincent Bal
Méharée à l’ombre d’un verre

Small is beautiful… et apocalyptique
Voilà un aperçu de notre monde après l’apocalypse ! Pas sympa du tout mais quel travail, quelle imagination ! Des créations toutes en « recup » qui invitent à une profonde réflexion écologique.

art miniature
Les refuges post-apocalyptiques de Simon Laveuve

Small is beautiful… et sociologique
En se penchant devant les grandes boîtes de Ronan Jim Sevellec, on découvre des intérieurs des années 50. On aimerait devenir minuscule pour y entrer et déambuler parmi les trésors d’une brocante ou s’assoir dans un fauteuil pour y feuilleter un livre.

art miniature
Partie d’une bibliothèque dans la boite de Ronan Jim Sevellec

Exposition Small is beautiful à la Galerie Joseph
http://www.galeriejoseph.com
http://www.smallisbeautifulart.com
Jusqu’au 15 janvier

 

Choix n°2 : s’immerger dans la couleur
avec les « Cerisiers en Fleurs » de Damien Hirst

Voilà un artiste qui voit les choses en grand… en très grand !
Par la dimension de ses oeuvres – de très très grands formats – et par leur nombre – 140 toiles pour son nouveau thème  » Cerisiers en fleurs »  dont 30 sont exposées à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

tableau de Damien Hirst
Les cerisiers en Fleurs de Damien Hirst

Effet « feel good » garanti avec cette promenade au milieu de ces cerisiers en fleurs qui contraste avec la grisaille parisienne. Une explosion de roses dans d’infinies variations, sur des fonds bleus réveillés par des touches de jaunes, de verts et de rouge.

L’espace avec ses salles immenses et dépouillées permet d’embrasser une vue d’ensemble avant de s’approcher au plus près. On entre dans la couleur et c’est totalement grisant.

peinture de Damien Hirst
Gros plan sur un cerisier en fleur

Le programme de l’expo explique que Damien Hirst a peint pendant deux ans, quasiment seul : pandémie oblige. Il a vécu entouré de ses toiles, les travaillant toutes en même temps, les bombardant de touches de couleurs jusqu’à ce qu’il les estime terminées.

peinture Damien Hirst
Très gros plan sur un cerisier en fleur de Damien Hirst

L’ensemble est vraiment époustouflant!

Exposition Cerisiers en fleurs de Damien Hirst à la Fondation Cartier pour l’art contemporain
http://www.fondationcartier.com
Jusqu’au 2 janvier

 

Choix n°3 : couturissime et sublimissime Thierry Mugler

J’avais oublié à quel point Thierry Mugler avait révolutionné le monde de la mode !
Les 140 tenues exposées au Musée des arts décoratifs donne la mesure du génie créatif du couturier sur plusieurs décennies.

Exposition Thierry Mugler
Entrée de l’exposition Couturissime

Dans les années 80, on voulait toutes ressembler à sa « Glamazone », à la silhouette hyper sexy : épaulettes pointues, décolleté plongeant et taille de guêpe ! Et dans les années 90, on voulait toutes porter son parfum Angel.
Du glamour somptueux à l’excentrique le plus audacieux, il n’a eu de cesse de sublimer les femmes, les transformant en déesses ou en démones.

robes de Thierry Mugler
Robes fourreaux de Thierry Mugler

La scénographie accentue le climat étrange d’un monde surréaliste et mystérieux d’où émergent ses créatures incroyables au fil des collections : femmes robots, femmes poissons, femmes insectes…
Chaque robe, chaque accessoire célèbre la mode avec démesure, grâce aux matières les plus somptueuses – soie, velours, taffetas – parées de broderies, perles, dentelles, organza ou plumes…

robes
Trois créations de Thierry Mugler

De l’audace avec l’utilisation de matériaux détournés tels que la gomme, le latex ou encore des calandres de voiture transformées en corsets…

création Thierry Mugler
Femme Buick dans un corset bien carrossé

Des tops models : sur les murs, s’affichent les plus beaux mannequins du monde (Claudia, Yasmine, Jerry, Eva, Iman…) photographiées par le couturier lui-même et les plus grands photographes de mode : Guy Bourdin, Helmut Newton, David Lachapelle…

mannequin Mugler
La belle Eva, mannequin de légende

Des images qui apparaissent aujourd’hui très sulfureuses et subversives mais reflet de la liberté sexuelle de l’époque.

Du spectacle enfin, car l’ancien danseur n’a cessé de créer pour le théâtre, la danse et ses amis stars : robes pour Beyoncé, Céline Dion ou Diana Ross, costumes pour David Bowie…

robes dorées de Thierry Mugler
Robe portée par Beyoncé

Et enfin, un final incandescent avec une Lady Macbeth en 3D et en feu, juste incroyable que je vous laisse découvrir

Exposition Thierry Mugler, Couturissime au Musée des arts décoratifs
http://www.madparis.fr
Jusqu’au 24 avril


Choix n°4 : la photographe Vivian Maier,
so american, so vintage !

Nostalgiques des grandes années du rêve américain, fans de la comédie musicale West Side Story, amoureux de New York, cette exposition est pour vous.

Photo de Vivian Maier
Vivian Maier : La force des regards

Retour dans les années 50, 60, 70  au coeur de New York et de Chicago.
La photographe Vivian Maier promène son Rolleiflex dans les rues de ces deux villes américaines mythiques. Elle photographie des anonymes et nous dévoile des instantanés de vie autour d’un geste, un regard, une attitude.

De face, les portraits ont une force hypnotisante.

photo Vivian Maier
Vivian Maier, un anonyme dans les rues de la ville

De dos, les silhouettes dégagent une poésie infinie à travers de « petits gestes » intimes surpris par la photographe : une femme qui réajuste son escarpin, un homme assis sur son journal, des amoureux dont les mains se cherchent…

Photo de Vivian Maier
Vivian Maier : Instant fugace

Galerie de portraits et auto portraits
Photo après photo, elle restitue la vie trépidante et le glamour des belles américaines avec leurs gants, leurs sacs, leurs coiffures parfaites mais aussi la misère et la vie harassante des plus pauvres.
Un reportage choc sur ce monde américain a deux vitesses.

Dans ses auto portraits au contraire, elle semble s’amuser. Il faut parfois la chercher dans une une ombre, un reflet…

auto-portrait de Vivian Maier
L’ ombre de Vivian Maier en action

Des exercices de style sur les ombres et lumières que l’on retrouve dans les photos de la ville. Comme un hommage aux grands architectes de l’époque qui ont édifié des gratte-ciels vertigineux.
Paris a son Robert Doisneau, New York, sa Vivian Maier!

photo de Vivian Maier
Jeu d’ombre et de lumière sur les gratte-ciels

Enfin, une partie de l’exposition est consacrée aux enfants. Nounou de profession, elle les a côtoyés si longtemps qu’elle a su saisir là encore, leurs jeux et leurs mimiques si typiques.

L’oeuvre de cette photographe amateur n’a été découverte que récemment et pourtant elle mérite sa place auprès des plus grands. Découvrez-là, vous ne serez pas déçus !

Exposition Vivian Maier au http://www.museeduluxembourg.fr
Jusqu’au 16 janvier